Le temps d’une journée, le Pink Pack est allé faire un tour au Mondial Du Vent, à Leucate, pour le PKRA.
Cette année, pas d’interview farfelue, ni de soirées à rallonge, juste une journée sur le sable, face au carré de freestyle, pour s’en mettre plein les mirettes, et c’est chose faite !

Vous n’êtes pas sans le savoir (à moins que votre seule source d’information du kite world, soit notre blog, auquel cas … MERCI :-), les conditions étaient bien sportives en ce week-end de Pâques !
Le dimanche sous la pluie ne nous tentant que très moyennement, nous avons fait le déplacement lundi, pour assister, sous des rafales assez monstrueuses (40 noeuds au bas mot), à la fin de la première élimination, et l’intégralité de la double.

pink_pack_et_mathilde_m

Clem, Mathilde, Mel : emmitouflées et émerveillées face à de la tricksification abuséééééée

Notre petit crew de trois nanas (Mathilde Serin, notre petit « poulain », nous avait rejoint pour l’occasion), s’est délecté du spectacle !
Le high level était au rendez-vous chez les hommes, avec entre autre les incontournables megaloops, et les incroyables tricks wake staïle made in Hadlow.

zone_pkra_m

Rider en mode satellisation

Le plus international de nos rideurs locaux, Seb Garat, a fait de très beaux heats, mais est malheureusement tombé assez tôt sur un os (Kevin Langeree), il a tout de même fini 6ème !

aaronyouri

Youri revient en force, éjecte Kevin dans la double après un heat de fou, et pour finir, se mesure au king en finale … mais bon, c’est le king quand même …

Chez les filles, on a été un peu surprise du niveau général. Bon il faut avouer que les conditions étaient carrément extrêmes (on dit pas qu’on aurait fait mieux hein !), mais pour la plupart des rideuses, qui, rappelons-le, sont payées (ou presque !) à rider toute l’année, on espérait voir autre chose que des raileys. Chapeau bas par contre à Gisela Pulido, qui a un style incroyable, et triksifie le plan d’eau même dans les conditions les plus dures. Cette petite a vraiment un style engagé et fait sans aucun doute la différence sur l’eau.

gisela

Dans le pink pack, on pense qu’on en entendra parler ces prochaines années, vous verrez !! Eh eh
D’ailleurs nous n’avons toujours pas compris pourquoi Bruna lui était passée devant au général. Enfin, en supposant que le jury ait été intégralement composé d’hommes, on peut tout de même s’avancer à quelques hypothèses … No comment 🙂 podium_girls_simple

Podium girls à l’issue de la simple élimination

Nous avons aussi été bluffées par une certaine Johanna Litwing, de chez Nobile, jusque là inconnu au bataillon (en tout cas du notre) qui rentrait des fat blind judge comme dans du coton !

itw_eurosport_m

Petite mousse pour récupérer de cette journée ventée, devant le plateau inattendu d’Eurosport et ici, une itw de Langeree

La compétition freestyle achevée, la petite despé de rigueur descendue, nous sommes rentrées exténuées, les yeux remplis de tricks et les cheveux de sable ! Le PKRA en France c’est pas tous les jours, et ça valait bien le détour !

See ya !

NOTA BENE : Conscientes du ton quelque peu engagé et délateur de ce billet, nous nous excusons par avance des éventuels « Roh ces deux-là alors, qu’est-ce qu’elles cassent comme sucre sur le dos des rideuses, alors qu’elles sont censées véhiculer un bon esprit de la pratique féminine », et on vous l’accorde !
Oui mais voilà, on bave en voyant toutes ces nanas tricksifier de folie sur leurs vidéos, on rêve d’arriver à faire comme elle, on se dit « Chic, au mondial on va les voir pour de vrai, et on va en prendre de la graine », alors comprenez notre déception, qui ne tient absolument pas du jugement ! On le redit, les conditions étaient fat, sûrement une des pires sessions de leur vie de rideuse, alors malgré tout : bravo !

NB 2 : Une énorme pensée pour le Vinc’ (Tiger), be strong dude