Margot Rozies a bientôt 28 ans et partage sa vie entre Seignosse l’été et Tignes l’hiver. Snowboardeuse depuis l’âge de 10 ans, elle n’a pas non plus lésiné sur le surf qu’elle pratique depuis ses 8 ans.

Dernière victoire snowboard en date, son titre de Vice Championne lors du Freeride World Tour 2013. Nous, on aurait pu s’arrêter là. Mais Margot ne semble jamais s’arrêter. Quand elle ne tourne pas avec les Machettes, elle suit une formation qui lui permet d’enseigner le yoga. Voilà comment nous nous sommes retrouvées sur le Roxy pro 2013 à faire le poirier avec Margot avant de se marrer assises et échauffées sur des tapis. Rencontre.

margot-rozies-yoga-roxy-pro

Comment as-tu commencé à pratiquer le yoga ? 

Au départ ça m’intriguait, je voyais bien que tout le monde avait une vision négative et rangeait le yoga dans la catégorie « zen ». Pourtant, il existe plusieurs styles de yoga. J’ai commencé avec un dvd, le MTV power yoga, qui propose un yoga très physique avec lequel j’ai tout de suite accroché. Après je faisais du yoga lors de préparations physiques et je ne me suis pas lassée.

Comment devient-on « prof » ou « formatrice de yoga » ? 

En fait, j’ai fait des études pour être décoratrice d’intérieur et cela ne me convenait pas du tout ! J’ai arrêté pour faire 250 heures de formation yoga y a trois ans au Brésil. C’est juste un premier stade dans l’apprentissage. Pour pouvoir participer, il faut déjà pratiquer le yoga. Pour ma part j’enseigne le yoga ashtanga, qui a la particularité d’être plus physique que d’autres et le défaut d’être très répétitif. Je suis aussi attirée par le yoga vinyasa qui propose des postures plus variées.

margot-rozies-yoga

Comment es-tu devenue prof de yoga pour le Roxy Pro à Biarritz ? 

Cela fait 14 ans que je fais du snowboard pour Roxy. Ma team manager, de qui je suis proche, était au courant que j’avais obtenu ma formation en yoga. Durant ces quelques jours au Roxy Pro, je me rends compte que les gens sont super contents. Après je préfère les prévenir de l’aspect physique de ce sport, souvent sous-estimé. Certains reviennent depuis trois jours, et moi, j’essaie de m’adapter en fonction du niveau.

En dehors du Roxy Pro, où enseignes-tu ? 

Etant donné que je fais du snowboard et que j’ai aussi mon projet « Machettes », je n’ai pas encore trouvé une salle pour enseigner. C’est vrai qu’ici, avec le bruit, il faut que je crie assez fort, en français et en anglais. Je me perds moi-même dans mon cours en bilingue…

margot-rozies-roxy-pro

Ton but serait-il de faire du snowboard l’hiver et du yoga l’été ? 

Je commence à être « vieille » donc je dois penser à « l’après snowboard ». Le yoga est un bagage en plus, mais beaucoup d’autres choses m’intéressent. J’aime beaucoup la production audiovisuelle. Je prends vraiment du plaisir à filmer avec les Machettes.

Je joue aussi de la basse. J’avais arrêté pendant longtemps et j’ai repris à la fin de l’hiver. Je me suis acheté une basse electro accoustique. Comme ça je joue sans ampli. J’aime bien chanter aussi mais je suis assez timide.

Quels sont tes projets après le Roxy Pro ? 

On va tourner des clips d’été avec les Machettes. Donc moi aussi je vais essayer d’aller faire quelques images. On va filmer des skateuses et des surfeuses dont Maud Le Carr et Justine Dupont. On voulait vraiment des filles cools, la perfomance c’est bien, mais l’état d’esprit c’est mieux.

Ensuite je pars avec Roxy Chili pour un évènement et ça, ça va vraiment être génial.

margot-rozies-interview-yoga

Retrouver, aimer et suivre Margot Rozies :

Sur Facebook

Sur Twitter 

Son profil 

Sur le site des Machettes 

Journaliste : Océane
Photographe : Mel
A suivre, le debrief du cours de yoga avec Margot.