Il y a 10 jours, nous étions présentes au DEFI KITE à Gruissan pour sa première édition historique. On vous en dit un peu plus sur cet event ainsi que sur une de ces fidèles participantes !
Le grand frère de cet event n’est autre que le DEFI WIND, dont la réputation n’est plus à faire.
Même si on n’a jamais touché le mat d’une pinch’ à voile, on connait le DEFI WIND : 13 éditions (depuis 2001) et 1000 windsurfeurs sur la ligne de départ, prêts à affronter la Tramontane bien connue dans ce pays là, sur un parcours de minimum 20km.

DSC_0281_edit© ZEEKO KITES

Lancer le même défi avec des kites est un pari audacieux qu’a voulu relever Philippe Bru, l’organisateur du DEFI Wind & Kite. Grand bien lui a pris ! Avec son expérience, des bonnes coronès et une solide équipe, cette 1ère édition a remporté un vif succès auprès de tous les participants et des partenaires.

Le format de course est simple : pas de procédure de départ douteuse avec 17 drapeaux (le temps de comprendre, tout le monde est déjà parti, true story), pas de parcours compliqué où tu te retrouves au milieu de nulle part ne sachant plus vers quelle bouée aller.
Non, le DEFI, c’est facile, c’est pour les blondes (on participera à la 2nde édition donc) : un départ au lièvre sur une ligne de 800m (quand le bateau passe devant toi, tu fonces – idiot proof !) et un parcours tout droit aller-retour le long de la plage, pas besoin de boussole, juste des bonnes cuisses et une bonne motiv’ !

defi-kite-gruissan© Jean Marc Cornu

Parmis les 109 riders au départ (record français sur ce type d’épreuve !), se trouvaient 10 girls dont notre copine Marie Desandre Navarre qui a remporté l’épreuve en catégorie féminine. Y avait aussi notre copine Mathilde Seurin mais elle n’est pas sur le podium alors on s’en fout ! Elle avait qu’à pas faire la belle en twin tip Alana, et toc 😉 ih ih

girls-defi-kite

Marie, habituée des compet’ mais aussi des paysages paradisiaques qu’elle parcourt toute l’année avec son homme, lui aussi habitué des compet’ et autres records de vitesse (sur l’eau hein !), a répondu à quelques Pink Pack questions après le DEFI KITE, pour nous parler de sa vie 100% dédiée au kite. C’est parti !

Pink Pack : Salut Marie, présentes toi en qq mots !

Marie : J’ai 30 ans et j’habite Port St Louis du Rhône depuis un peu plus de 5 ans, je m’entraîne donc en général sur le spot de Carteau avec Caizergues Père & fils 😉 et mes amis du Delta Mistral Club.
J’ai commencé le kite fin 2007 mais l’on peut dire que ma pratique a vraiment commencé au printemps 2008 avec une rencontre qui a changé ma vie, celle de mon amoureux.
En dehors du kite j’ai pas mal de diplômes qui ne me servent pas à grand chose pour l’instant : Master en Management du sport et un diplôme d’hôtesse de l’air. Du coup je n’ai pas concrètement une qualification précise pour un job précis mais je m’intéresse à pleins d’autres choses : notamment tout ce qui touche au bien-être, à l’alimentation, au sport et à une bonne hygiène de vie. Je suis passionnée de cuisine et de sport en général.
J’ai aussi un blog de cuisine « En cuisine avec Marie » qui me prend un peu de temps.

Tikehau

On sait que tu as pas mal de trips à ton actif, alors à ce jour, quel est ton endroit préféré sur terre ?

Oui, en effet depuis 4 ans on a pas mal voyagé avec Alex. Mon endroit préféré sur terre, difficile à dire mais notre voyage en Polynésie Française en Juillet reste mémorable, que ce soit pour le kite ou la beauté des paysages.. tu connais hein ! (oui un peu 🙂 )

994213_10151828084239623_866228211_n

Traditionnelle question : quels sont tes meilleurs et pires souvenirs en kite ?

Au niveau des pires souvenirs, pour ne pas citer un événement ou une compet’, c’est à chaque fois où tu restes sur la plage sans rien faire ou qu’on t’envoie dans pas d’air et que tu nages pour rentrer… maintenant que je fais du foil, je sais que ça n’arriveras plus, ou en tout cas, moins !
Les meilleurs souvenirs sont nombreux, le passage de mon premier railey blind, ma première sortie de l’eau en foil et cette sublime sensation de voler, une session dans le lagon de Bora, une session freestyle en Australie au milieu des dauphins et … le DEFI KITE, avec ma première place pour enfin m’affirmer en tant que rideuse et pas seulement en tant que copine d’Alex ou d’éternelle seconde !

DSC_0341_edit

Parles nous de ton palmarès !

Voici mon palmarès, il s’améliore et j’en suis très fière !

Septembre 2013 : 1ère au Défi Kite de Gruissan
Avril 2013 : 2nde à la Sosh cup (vitesse)
Avril 2013 : 3ème en Speed crossing (CDF Fréjus)
Juillet 2012 : Vice Championne du Monde et Vice Championne de France de vitesse en kite au CKWC 2012
Janvier 2012 : 2ème à l’Haugastol speed challenge en Norvège
Avril 2011 : 2ème en longue distance  au Mondial du vent à Leucate
Mars 2011 : 2ème kite féminin au Festival de Dakhla, longue distance de 45km ( Maroc)
Mai 2010 : 4ème au Grand Prix de Douarnenez ( étape du Championnat de France de race)
Avril 2010 : 3ème en course race à Arcachon (étape du championnat de France race)
Avril 2010 : 3ème en longue distance  au Mondial du vent à Leucate
Juin 2009 : 2ème en course race au « Battle for the Bay » à Dublin
Avril 2009 : 4ème au Mondial du Vent  à Leucate
Mars 2009 : 3ème au Championnat de France de vitesse à Port Saint Louis.
Janvier 2009 : 12ème fille au Langebaan Downwind Dash en Afrique du sud (plus grand downwind du monde avec plus de 300 participants)
Novembre 2008 : 4ème au Hyères Kite Show épreuve de longue distance.
Novembre 2008 : 3ème à la Saint Louis Classic, épreuve du Championnat de France de longue distance

Comment te prépares-tu pour les compet en général et pour ce Défi Kite en particulier ?

Il n’y a pas de secret, il faut naviguer !!! Après on a la chance d’avoir un préparateur physique au sein du groupe France, donc on a des programmes étudiés spécifiquement pour nous sur l’année en fonction des compétitions. On ne fait pas n’importe quoi et on arrive sur les compétitions en pleine forme 🙂
Pour le défi kite aucune préparation spécifique j’y suis juste aller dans l’optique de me régaler.

En parlant du Défi Kite, donnes-nous tes impressions quelques jours après cet événement :

Le Défi kite est un événement à part et je suis fière d’avoir participer et gagner cette première édition!
Un concept simple, qui fonctionne et attire du monde le tout dans la bonne humeur, j’aime vraiment le ‘no rules’ et la possibilité de partir pour un parcours de 20km puis 40km. Je pense que si il y avait eu du vent le dimanche on aurait eu droit à encore plus, c’est ça qui est bon, c’est vraiment un Défi.

portrait

Décris-nous tes sensations pendant cette course : le départ au lièvre, le tirage de bourre à l’eau avec les autres girls qui participent, la fameuse 2ème manche de 40km, le cuissot qui brule avec 80km à l’eau en une après-midi, etc

De la pure adrénaline ! Le départ au lièvre est vraiment top, tu peux pas te louper complètement contrairement à une procédure avec drapeau (ou d’ailleurs je suis toujours à l’arrache !). Même en prenant un départ tranquille, le fait d’avoir tant de bornes à parcourir, tu sais que tu peux te rattraper ! Ca a été le cas à la première manche : j’ai remonté 4 filles au premier bord pour finir première !

Pour la 2ème manche, Philippe Bru nous annonce un bon 40 km. Au briefing je vois les concurrents les yeux écarquillés se plaignant déjà de leurs cuisses alors que de mon coté je me sens plutôt en forme. Là, je peux dire merci Roro (préparateur physique) ! Je repars à l’eau gonflée à bloc avec l’envie de faire aussi bien voir mieux.

Chose faite, je prend un meilleur départ juste derrière Maya que je dépasse avant la fin du 1er bord et je termine à nouveau en tête avec un classement en dessous des 30 au scratch. J’ai rien lâché jusqu’à la ligne d’arrivée, c’était du pur plaisir !!

Une dernière manche est à suivre et là je sens que les cuisses sont déjà moins en forme. Je prends un bon départ un peu plus bas sur la ligne pour rester le plus proche du bord, mais je vois que Maya en prend un encore meilleur. Je la vois partir, elle est quasiment seule en milieu de ligne et je sais déjà qu’elle a le couteau entre les dents et que cette fois ci elle ne lâchera rien !!!

Je me rapproche d’elle avec du mal et je chute à 3m d’elle à la bouée de jibe. Le dernier bord j’aurais beau tout donné, impossible de la dépasser. Le vent baisse légèrement ce qui ne va pas en ma faveur, elle franchit la ligne devant mais quel beau moment de se tirer la bourre tout le long, c’était extra ! A ce moment là je pense être seconde et là surprise, Ariane était juste devant nous, la petite filoute… 😉 Je prends donc la 3ème place, mais conserve la tête du classement !!

JMC_2535© Jean Marc Cornu

Est-ce que tu penses que cette course est accessible aux filles qui rident mais qui n’ont jamais fait de compet ?
Quel conseil leur donnerais-tu pour participer à la prochaine édition : quel matos utiliser, comment bien se préparer, comment gérer les runs qui s’enchainent etc
(note de l’auteur : en fait, comme je compte participer à la prochaine édition du Défi, j’ai besoin de conseil pour espérer venir te faire chier pendant ton run 😉 )

Ahhh carrément que c’est accessibles au filles ! Il suffit de savoir tirer des bords, plusieurs nanas étaient en twin tip d’ailleurs comme Mathilde Serin qui termine 4 ème.
Au niveau du matos, peu importe, je pense qu’il faut prendre un support avec lequel on est à l’aise pour aller le plus vite possible sur un long parcours.
Pour la préparation tout dépend de l’objectif, mais une personne qui veut juste participer et se faire plaisir à seulement besoin de naviguer régulièrement et de connaitre et être à l’aise avec son matériel.
Hé Mel je te met au Défi de t’inscrire, tu seras mieux sur l’eau qu’avec nous qu’à la bronzette !!!
(Oui bon, même si la bronzette faisait partie du job, je ne manquerai pas la course, promis !)

Je sais que ça a pris une place importante pour toi dernièrement, alors parles-nous un peu de ton mode de vie : alimentation, prépa physique etc

Oui en effet depuis plus d’un an j’ai eu une prise de conscience sur l’importance de l’alimentation, manger sainement, manger ce que ton corps à besoin pour être performant, se faire plaisir arrêter les régimes .. sans faire n’importe quoi.

Ma famille et mes proches ne comprennent pas tout le temps cette façon de vivre et se moquent de moi gentiment, mais en vérité je m’en fous, j’ai trouvé mon équilibre.. Je mange au moins 5 fois par jour, je fais du sport (musculation, CAP, kite, yoga, fitness) je bois rarement de l’alcool, je me couche tôt je me lève tôt, et je cuisine. Je suis complètement heureuse et épanouie comme ça 🙂

272602_10151412631744623_1164425514_o

Qu’est ce qui a déclenché chez toi cette prise de conscience de ton hygiène de vie ?

La cuisine et la création de mon blog tout d’abord qui m’ont forcé à me documenter un peu plus sur les produits que j’utilisais. Ma curiosité envers les autres blogs et les personnes que je suis sur Instagram, la découverte d’autres univers, le bio, le cru… La pratique de la musculation et du fitness, deux sports ou l’alimentation à une importance capitale, et enfin mon voyage aux Etats Unis en Octobre dernier sur l’ile de Martha Vineyard pour la compétition de vitesse de Rob Douglas où j’ai découvert un tas de nouveaux produits et rencontrés pas mal de personnes qui m’ont bien fait comprendre que ton corps est ce que tu manges.

886098_10151592402439623_1509726970_o

Une journée type quand tu n’es pas en trip :

Je me lève tôt, j’embrasse mon homme déjà levé, je bois un jus de citron bien frais, je fais du gainage et des étirements et je me prépare mon petit déjeuner que je prend en photo pour le mettre sur Instagram (j’y suis vraiment accro). Ensuite je le déguste tranquillement devant mon mac, flânant sur le net une bonne heure.

Puis étant une fée du logis (c’est mieux qu’une maniac !), si nécessaire je m’arme de serpillière, balais et accessoires en tout genre lol et je pars ensuite à l’entrainement en salle à la maison ou à l’extérieur pour 2H.

Après c’est déjà l’heure du déjeuner, juste le temps de digérer et on repart cette fois ci à 2, direction le spot pour une session foil, freestyle, speed ou longue distance selon le vent !

Le soir on mange tôt et on se mate une bonne série, ou on se fait un cinéma et un repas sushis, le combo gagnant ! On est tellement des clients fréquents du resto du coin, qu’ils ont fait un menu « KITEBOX » que l’on a nous même composé 🙂

172228_10150130504159623_6633352_o

Rassure nous, tu t’enfiles quelques mojitos bien tassés des fois hein !?

Je suis humaine bien évidement et j’adore les soirées entre amis et boire des mojitos ! Le seul truc c’est que plus le temps passe et plus j’ai besoin de jours pour m’en remettre 🙂

Quels sont tes projets de trip / compet dans l’année qui arrive ?

Alors je suis en ce moment même dans le train pour Paris où je rejoins Alex et on part ensuite en voiture à Wimereux pour la troisième étape des Championnat de France de Speed crossing. Vu les prévisions météo, je pense que ça va être ma première compétition en Foil !

Ensuite j’ai la dernière étape à Arcachon le premier week- end de novembre. Pour ces CdF, j’ai pas vraiment d’objectif. A la base je voulais voir en quoi le format Speed Crossing était différent de la Race et pour le moment la seule chose que je peux dire c’est tout dépend de l’organisateur !

Je suis aussi cette année Ambassadrice du GDF Suez énergie France Kite tour, et c’est un honneur pour moi de pouvoir représenter la gente féminine sur ce tour et essayer de donner envie à toutes les kitesurfeuses de participer.

Ensuite le début d’année commencera fort avec un séjour en Australie en décembre pour une compétition de longue distance à Perth, puis un trip en Martinique en Janvier et certainement un séjour Snowkite en Norvège à Haugastol chez notre ami Bjorn Kaupang.
Février devrait également se passer en partie au chaud mais en général on le décide à la dernière minute et à partir de Mars on re-navigue à la maison et on se prépare pour le Mondial du Vent en Avril et toutes les autres compétitions à venir (CDF, Défi kite…) et j’espère un Championnat du Monde de Vitesse !

En bonus : un trip pink pack je l’espère !!! (Let’s do this !)

Sponsors, remerciements et mot de la fin !

Merci à mes sponsors F-ONE, ORAO, SALVIA NUTRITION, IGWIS, ION, HOALEN,  qui me soutiennent et me permettent de vivre tout ça.

Merci Mel pour cet itw je suis ravie d’avoir pu m’exprimer sur ton site.

A vous tous, vivez vos rêves, n’écoutez pas ceux qui vous démotivent, allez au bout : la volonté est un moteur très puissant !!!

Merci Marie !

Maupiti1063880_10151825170769623_877406466_o1234236_10151962646959623_1539063131_n