C’est le temps des intégrales, et pourtant, il fait encore doux dans l’eau. On se tente même le boardshort, certains jours d’été indien, feignant de ne pas frissonner (et puis le froid, ça raffermit)…

DSC_0114_edit1368838_10201962401085605_1426851845_n_editDSC_0151_edit1373036_10201962210360837_328839235_n_editDSC_0172_edit992418_10201962214920951_42162452_n_editDSC_0119_edit

C’est le temps des intégrales, et pourtant, il fait encore doux dans l’eau. On se tente même le boardshort, certains jours d’été indien, feignant de ne pas frissonner (et puis le froid, ça raffermit).
Septembre et Octobre nous réservent à coup sûr de bonnes sessions. On en profite parce qu’on sait que ça ne durera pas. Les vents marins s’enchainent, saupoudrés d’un peu de nord. On rage au bureau, parce que la nuit tombe vite maintenant. On aménage ses horaires, après tout, on est largement capable d’engloutir un déjeuner en 2min. On refresh la page de Winds Up toutes les 3 secondes, espérant que le vent aie pitié de nous.
On défie les radars sur la voie rapide pour grappiller quelques minutes de session, pendant qu’on envoie 43 sms aux copines histoire de se retrouver sur le sable.
On sort de l’eau à la nuit tombée, rassasiée d’iode, de vent, de vagues. Patience, demain ça recommence !
On se pèle presqu’à poil sur le parking (sauf si vous avez LE poncho), on met autant de sable que de matos dans le coffre, chauffage dans la voiture, douche brulante, debrief sms / facebook, caïpi thé fumant & grosses chaussettes.

Jours après jours les degrés diminuent, le vent devient piquant, adios la peau tannée de l’été, bonjour les 5 millimètres de néoprène. Winter is coming ! Pour ma part, je vais l’accueillir dans les montagnes, see you au printemps le vent, ou alors rdv pour un dernier petit coup de med salée en novembre, si Eole le veut bien.

Pour tout ça, on se rappellera de ces sessions, les dernières avant l’hiver.

Photos : Zeeko Kites & Cloclo