Nous sommes plutôt honorées de vous annoncer qu’à l’occasion de la WINTER SESSION qui a lieu dans 3 jours, Pink Pack collabore désormais avec la fondation Keep A Breast en soutenant à 200% leurs actions et en participant à la promotion du dépistage du cancer du sein, durant nos évènements ou sur le blog.
Touchées de près ou de loin par cette maladie, nous avons vraiment à coeur de « spray the Keep A Breast love », à notre échelle. Cette fondation a une communication super positive et incite vraiment les gens à participer à leur mouvement. C’est dans ce sens là que les choses bougeront de manière efficace.

keep-a-breast-i-love-boobiesDésormais, en participant aux évènements Pink Pack, vous soutiendrez également l’action de Keep A Breast, alors bravo à vous 🙂
Toutes les participantes à la Winter Session de ce week end repartiront avec un bracelet funky aux couleurs de Keep A Breast, quelques stickers et la doc informative de la fondation.

C’est lors du Roxy Pro Biarritz en Juillet dernier que nous avons interviewé Lorène, responsable de Keep A Breast Europe. Belle rencontre.

Peux-tu nous raconter l’histoire de Keep a Breast ? 

J’ai la chance et l’honneur de diriger Keep a Breast fondation Europe qui est une association basée à Bordeaux. Créée en 2008, elle est à but non lucratif et reconnue d’intérêt général. L’exposition artistique de bustes en plâtre qui était le premier mode de diffusion et de sensibilisation au cancer du sein a été repéré par la fondatrice de Roxy en 2005. Elle a craqué sur le concept du moulage de bustes (ndlr: de personnes ayant eu un cancer) et a souhaité promouvoir les expositions lors du Roxy Pro. C’est comme ça que Keep a Breast est arrivé en France.

keep-a-breast-foundation-bustes

Quelles sont les actions de sensibilisation de Keep a Breast ? 

Art. Education. Sensibilisation. Action ; voici notre mantra !

Pour l’art on a les expositions de bustes, réalisés par des artistes contemporains. L’axe street art est aussi développé, avec la « Non Toxic Revolution ». Le but est de sensibiliser les personnes à tout ce qui est toxique dans notre environnement. Pour cela, des hôpitaux mettent des murs à disposition afin que les artistes viennent s’exprimer.

Pour l’éducation on a une caravane itinérante qui passe dans les collèges. On fait aussi de l’éducation dans les évènements de sports de glisse et dans des festivals de musique.

La sensibilisation se fait dans l’espace communautaire de Bordeaux, qui est un lieu d’accueil dans lequel on propose des activités gratuites pour les femmes qui ont eu un cancer du sein et en échange d’une somme modique pour les membres de l’association. Dont du yoga toute l’année. Chaque bénévole peut proposer sa propre activité.

L’action se déroule dans les hôpitaux, où l’on va proposer à des femmes atteintes du cancer du sein de mouler leur propre buste afin de travailler sur l’image de leur corps. A chaque étape de la maladie, nous sommes là pour discuter avec elles.

laurene-carpentier-roxy-pro

Comment es-tu arrivée dans cette aventure ? 

Après avoir été infirmière en France, je suis devenue photographe de surf aux Etats-Unis. Ma voisine là-bas était la fondatrice de Keep a Breast, elle moulait les bustes des surfeuses. A l’époque, j’étais bénévole pour l’association jusqu’à ce qu’elle me demande de l’aider pour développer notre présence sur les évènements Roxy en France. En 2011, j’ai décidé de rentrer en France pour m’occuper exclusivement de Keep a Breast.

Combien êtes-vous au sein de Keep a Breast ? 

En Europe, nous sommes deux salariés et trente bénévoles. Il faut des gens formés, souvent des personnes déjà dans le milieu hospitalier, qui vont porter le projet dans leur hôpital. Une personne m’a dit ce matin : « J’ai eu un cancer du sein, et j’aurais aimé être en contact avec une association comme la vôtre, plus rock que celles que l’on connaît ». On va d’ailleurs bientôt faire son buste.

keep-a-breast-roxy

Quelle est l’action dans laquelle vous mettez le plus de forces aujourd’hui ? 

Beaucoup de cancers sont liés à ce que l’on ingère et à ce à quoi l’on est exposé quand on est adolescent. Voilà pourquoi nous mettons nos forces dans la prévention avec la « Non Toxic Revolution ».

Que peut-on souhaiter à Keep a Breast ? 

Ce serait parfait d’avoir un artiste contemporain vraiment côté ! Cela donnerait une autre dimension à l’association.

keep-a-breast-laurene-carpentier

Quel conseil de prévention pourrais-tu nous donner ? 

De vous aimer ! Aimer son corps, aimer sa vie, que ce soit pour le cancer ou à titre personnel. Il faut se connaître, savoir ce à quoi on est bon ou moins bon. Pour se prémunir des maladies, la première des choses à faire c’est de s’aimer. On est heureux à faire qui on est. Quand tu t’aimes, tu fais des choix qui te font du bien.

keep-a-breast-preventionKeep A Breast
Le site
La page Facebook
Faire un don

Journaliste : Océane
Crédits photo : Mel

A Amandine.