Ah non, en fait c’était un vendredi, mais avec tous ces changements d’heures, je sais plus où j’habite.

En tout cas, les journées précédentes avaient été bien chargées et il me fallait trouver un petit moment pour moi, si possible pas affalée sur mon canap’ en mangeant des schokobons (oui mais c’est tentant quand même). J’avais envie de soleil, d’air frais et d’un peu d’eau de mer en ce début de mois de novembre rafraichissant.

DCIM100GOPRO

Armée de mon paddle, je file droit vers mon jardin la plage (tu t’la pètes) histoire d’aller ramer par cette belle journée ensoleillée. Bon, il se trouve qu’un thermique (vent de sud ouest) a eu la même idée que moi (j’aurais bien aimé qu’il reste chez lui à bouffer des schokobons).
Du coup, plan d’eau un peu foireux avec option clapot chiant, le genre qui a envie de t’envoyer à l’eau. Peu propice à la prise de vitesse et à d’éventuelles postures de sup yoga.

DSC_0559_editDSC_0585_editDCIM100GOPRODCIM100GOPRO

Je m’en met plein les bras puis je rentre sur la plage.
Soleil in my face + température douce + plage quasi déserte, le parfait combo pour faire un peu de beach yoga. Je ne fais pas souvent du yoga seule (à part dans mon lit pour me détendre le dos avant de dormir) pour une seule raison : ayant une mémoire qu’on pourrait caractérisée de poisson rouge au stade le plus avancé qui soit, je me rappelle rarement des positions / enchainements qu’on fait en cours, surtout pour ceux où je me dis « aaah il fait trop de bien celui-là, essaie de t’en rappeler pour chez toi » = échec. Il y a toujours la solution des vidéos web, mais j’ai pas le temps encore passé le cap.
Bon j’arrive quand même à me rappeler des basiques, hein.

yoga_beach

Habituellement, quand je fais du beach yoga l’été, c’est avec une prof lors de cours collectifs.
Du coup là, je me suis retrouvée seule à côté de mon paddle, sur ma plage de sable jaune, avec quelques rares passants qui me regardaient déjà avec insistance (cf la tenue pas très discrète). Pendant quelques secondes, je me suis dit que mon petit trip yoga-alone-on-the-beach allait encore + attirer les regards. Je ne suis pas assez timide pour que ça m’arrête, mais je me suis faite la réflexion que ça pourrait être un peu lourd pendant un moment où je suis censée me tourner vers moi-même et mes sensations.

Je me suis rappelée alors un article lu récemment sur le blog Yogi Imparfaite (allez lire !) qui parlait aussi de la « crainte » du regard des passants.
De toute façon, le moment était trop parfait et après avoir planter la Go Pro dans le sable, je me suis mise à enchainer des postures simples histoire de dérouiller mon corps après cette folle semaine. En 10 minutes, j’étais complètement dans ma bulle et ça m’a fait un bien fou !

 

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO
Dans le même temps, j’ai pu tester en conditions quelques pièces de la ligne ROXY Outdoor Fitness ; le top manches longues respirant force violette et le fameux leggings à palmiers de la collection Pop Surf, introuvable depuis cet été.
Grâce à un alignement des planètes aussi exceptionnel qu’inattendu, j’ai pu mettre la main les mollets sur ce leggings la semaine dernière. Mais ça c’est une autre histoire, que je vous conterai très prochainement 😉

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO

NAMASTE 🙂