Le Travel Diary de Pink Pack

Il y a tellement de destinations sur notre « To Go To » list. Mais il y a déjà une liste de « Remember, You Went To  » list qui me regarde avec insistance, tous les jours, là, dans mon dos… Il est l’heure de mettre à jour le TD de Pink Pack, pas les devoirs inachevés de Travaux Dirigés non, mais les chapitres du Travel Diary !!! La petite carte postale du Brésil en était un, et vous aviez aimé !
Momo a
enfin repris ses CAK, je vais suivre ses pas et reprendre mon carnet !

pink-pack_travel-diary_cape-town_1
© Pink Pack

Vous allez donc recevoir des jets de couleurs (majoritairement du bleu…) et de paysages ! La lumière y est incroyable, ce n’est pas pour rien si beaucoup de shooting de pub ont lieux là-bas. Des spots de ride, de visite ou de miam miam découverts par-ci par-là lors de nos trips seront cités. N’hésitez pas poser vos questions en commentaire à la fin de l’article. Et inutile de préciser que vos bons plans sont les bienvenus hein !

South Africa #1 : Cape Town

pink-pack_travel-diary_cape-town_2
© Pink Pack

West Coast baby ! Eh oui, l’Afrique du Sud est tellement grand… On précise de quel côté on se trouve. Et je vous amène précisément à Cape Town qui sera le chapitre #1/3 (Le Cap, en français, à ne pas confondre avec le Cap Vert). Ce pays actuellement très en vogue attire des touristes internationaux et ses atouts sont incroyablement nombreux ! Beaucoup de style, de bien vivre (nature, nourriture…) et de la lumière pardi ! A tel point qu’en 2 x 15 jours, j’ai encore des raisons d’y retourner et avec toujours plus d’envie ! Une destination coup de coeur je vous dis ! Je m’y verrais bien dans ma cabane (avec vue) là-bas…

pink-pack_travel-diary_cape-town_3
© Pink Pack // Vue de l’appartement situé dans le quartier de Bloubergstrand, faisant face à la Table Mountain !
pink-pack_travel-diary_cape-town_18
© Pink Pack // L ❤︎ V E  at the first sight !
pink-pack_travel-diary_cape-town_19
© Pink Pack

Cape Town est une ville cosmopolite, chargée d’Histoire, très animée en journée et assez calme le soir. On ressent que la fin d’apartheid n’est pas si loin (1991, nous les insouciantes, on était en plein déhanché sur LL Cool J et chantait Qui a le droit à tue tête coiffées de nos chouchous… un peu comme en janvier dernier ceci dit), mais les locaux sont adorables partout où nous avons été et pour ceux qui se posent la question, on ne s’est jamais senti en insécurité mais ne provoquez pas. La bonne saison pour le séjour est entre octobre et mars qui correspond au printemps-été européen. C’est également à cette période que le fameux Cape Doctor souffle pour la joie des kite/wind-surfeurs ! Il s’agit d’un vent assez puissant qui « guérit, tue les microbes et purifie l’air en chassant la pollution » selon les Capetonians. Autant vous dire que les plagistes se font rare dans les 40 noeuds de vent mais la magie de la péninsule = des plages exposées différemment pour en trouver une calme. 

pink-pack_travel-diary_cape-town_windsurf-kitesurf-langeree_12
© Pink Pack // Le pro kitesurfeur Kevin Langeree en action sur le spot Big Bay
pink-pack_travel-diary_cape-town_baboons_11
© Pink Pack // Boudiou, que ça souffle maman ! NB : Ne jamais ouvrir la fenêtre aux baboons. Jamais.
pink-pack_travel-diary_cape-town_point_9
© Pink Pack // Trop de vent ! Chignon oignon obligatoire !

La ville est composée de différents faubourgs et de quartiers, et est très étendue. Donc lors de votre préparation de visite ou de réservation d’hôtel, même si l’adresse du lieu est « Cape Town », vérifiez bien la localisation/distance sur une carte. Sur la route, les paysages sont multiples : on passe de l’ambiance coloniale avec ses jolies bâtisses à la plage au sable blanc et ses palmiers, des forêts d’eucalyptus à des vignobles, on passe de la Californie à la Provence alors qu’on vient de croiser des pingouins, des babouins et des autruches ?! Parmi les belles routes où vous vous serez arrêtés 30 fois et chéri en a marre : le Chapman’s Peak Drive : creusée dans la roche sur 9km avec ses 114 virages !

pink-pack_travel-diary_cape-town_chapmans-peak_17
© Pink Pack // Un des stops dans le Chapman’s Peak Drive
pink-pack_travel-diary_cape-town_noordhoek_16
© Pink Pack // Noordhoek Beach


Parmi les visites incontournables figure la Table Mountain. Une évidence ! Je vous conseille vivement de prendre le temps de grimper à pieds (sinon possibilité d’utiliser le funiculaire en faisant 3h de queue sous le soleil avec des touristes…). Le chemin à emprunter est le Platteklip Gorge. Offrez-vous la descente en funiculaire pivotant 360° ! Partez très tôt un matin où le ciel est bien dégagé (commencez l’ascension vers 7h) pour éviter la foule et la chaleur, munis de bonnes chaussures et d’une bouteille d’eau/pers. La montée dure 1h30 en moyenne. Admirez la vue sur toute la ville touuuut le long de la montée (bonne excuse pour s’arrêter reprendre le souffle !) et surtout, savourez l’arrivée en haut de cette « table » à 1088m d’altitude ! 

pink-pack_travel-diary_cape-town_table-mountain_5
© Pink Pack // La récompense de démarrer l’ascension tôt !
pink-pack_travel-diary_cape-town_table-mountain_6
© Pink Pack // Dans les nuages… C’est beau… mais barrez vous les gars ! Ça caille là ! Et puis on voit rien !

Un vrai kiffe de se poser sur un caillou pour un selfie/groufie de satisfaction aha ! On prend le temps de découvrir la faune et la flore et on peut se réchauffer à la cafet’ si les nuages s’invitent avec un air de climatiseur déréglé (tu marches littéralement dans les nuages, eh ouais, ça caille!). On dit que la « table est dressée » lorsque les nuages recouvrent le sommet et coule vers la ville le long de la falaise telle une belle nappe blanche ☺︎

pink-pack_travel-diary_cape-town_table-mountain_4
© Pink Pack // Sommet de la Table Mountain – Vue sur la ville et Robben Island
pink-pack_travel-diary_cape-town_table-mountain_7
©Pink Pack // Fragiles créatures couleur corail
pink-pack_travel-diary_cape-town_table-mountain_dassie_8
© Pink Pack // Rencontre avec un autochtone en plein petit déj’ – c’est un ‘Dassie’, un cousin des marmottes qui vit dans des cailloux et qui a des Maltesers à la place des pattes

Autre point touristique pour lequel je vous ordonnerais presque de vous y rendre vers 8h (après c’est pas graaave, mais c’est moins bien je vous le jure), c’est le très famous Cap de Bonne Espérance ! Tadam ! Il a été baptisé ainsi par un roi portugais qui y a vu une nouvelle route vers l’Asie et ses épices. A l’époque (où il n’y avait pas de Costa Croisière ou de CMA-CGM), ce point à mi-chemin de la voie commerciale maritime était une zone très risquée pour les bateaux (long voyage, fort courant, tempête tout ça tout ça).

Note1 : dans le parc national, il y a un 1er panneau « Cape of Good Hope par ici » qui vous mène en fait sur un simple parking instant Kodak (= photo souvenir) mais attendez… bizarre, la route continue et vous pouvez aller encore plus au Sud de cette péninsule…DONC zappez ce panneau, vous y reviendrez, et continuez sur la route principale jusqu’à un grand parking.

Note2 : arrivés au vrai faux point le plus au sud, Cape Point, où vous prenez la photo « Youyou ! Entre les deux océans ! », eh ben vous vous rendez compte qu’il y a encore un truc là-bas au loin… Et qu’en regardant une carte (ou pas), c’est évident qu’il y a plus au sud. La vraie pointe sud du continent est le Cape Agulhas (on en parlera plus tard…), mais c’est moins chouette de le dire !

Descendez jusqu’au phare blanc (caché, plus bas que le phare noir) pour une vue 360° et là, faites-vous décoiffer par la puissance d’Eole, vous êtes contents d’y être seuls avec les lézards et les dassies, sans les troupeaux de touristes qui gâchent la belle compo et vos photos ! (les bus arrivent vers 9h). Si vous êtes une kite/windsurfeuse il y a la possibilité de naviguer à Platboom, juste à quelques mètres du Cape of Good Hope dans le parc national même ! 

pink-pack_travel-diary_cape-town_hope_14
© Pink Pack // La route pour le Cape Point (et le Cape of Good Hope)
pink-pack_travel-diary_cape-town_point_15
© Pink Pack // THE Cape Point : à gauche l’océan Indien – à droite l’océan Atlantique ! (du moins pour le moment… rdv dans 2 épisodes… )
pink-pack_travel-diary_cape-town_dassie_13
© Pink Pack // Baby dassie. Pour la mignonnerie ❤︎
pink-pack_travel-diary_cape-town_hope_10
© Pink Pack // Instant Kodak au Cape of Good Hope, avec une grosse pensée pour toutes celles qui se battent pour Keep Their Breast ❤︎ KAB

J’arrête de vous faire lever à 6h. Mais bien qu’il n’y ait pas de décalage horaire, on a tendance à se réveiller très tôt, vous verrez. Peut-être à cause de la lumière très forte ?

Troisième point touristique à ne pas manquer chère lectrice Pink Pack. Attention, c’est un concentré de {healthy food + junk food mais bons produits + shopping} le tout dans un décor bobo hipster oui mais trop joli ! Le Neighbourgoods Market, qui se trouve dans l’ancienne usine The Old Biscuit Mill, dans le quartier de Woodstock

pink-pack_travel-diary_cape-town_neighbourgoods-market_22
© Pink Pack // Welcome to the Neighbourgoods Market !
pink-pack_travel-diary_cape-town_neighbourgoods-market_24
© Pink Pack

Notez bien que ce marché n’a lieu qu’une fois par semaine le samedi matin, et il faut y aller le ventre vide pour 9h. Le marché regroupe des producteurs, des restaurateurs, des créateurs tous locaux et privilégie les petites entreprises. On choisit son café, son jus frais et ses assiettes sucrées ou salées et on s’attable au milieu avec tout le monde ! C’est super convivial, joliment décoré, et surtout, on a envie de tout goûter ! Horrible !!! Une fois le ventre plein, on flâne chez les jeunes créateurs de bijoux et vêtements et on repart avec des petits souvenirs choisis pour les copines avec qui on aimerait tellement revenir !

pink-pack_travel-diary_cape-town_neighbourgoods-market_23
© Pink Pack
pink-pack_travel-diary_cape-town_neighbourgoods-market_25
© Pink Pack

C’est également dans les bâtiments d’ Old Mill Biscuit que se trouvent les restaurants convoités : The Test Kitchen et le Pot Luck Club. Le second est plus accessible (réserver 3 mois en avance minimum tout de même) et vaut vraiment le coup (une table du 1er service du soir = sunset view de dingue) ! 

Et le sport dans tout ça ?! Ah mais oui, je vous ai dit qu’il y avait de l’eau tout autour de la ville ! Il y a des spots connus pour le surf, le kitesurf et le windsurf. Nous on s’installe toujours dans le quartier de Bloubergstrand en front de mer pour accéder au spots de kite directement en combi. Vous verrez des ailes tout le long sur quelques kilomètres entre Sunset Beach et Big Bay, THE spot du RedBull KOTA. Les jours calmes, on peut louer des SUP et surfs dans les surfshops. Les spots de Cape Town sont conseillés pour les pratiquants du kite autonomes (vent souvent très fort + vagues grandes et puissantes). Par ailleurs il y a des jolis endroits pour de l’escalade, le parapente, le trek, le VTT, l’équitation etc. Faites une rapide recherche sur la toile pour trouver des infos. On parle des requins mais les accidents sont très rares. On rencontre plus de dauphins et d’otaries par exemple. Si c’est la période, on peut observer des baleines et leurs petits !

pink-pack_travel-diary_cape-town_20
© Pink Pack // Décollage à partir de Signal Hill
pink-pack_travel-diary_cape-town_kitesurf_21
© Pink Pack // Mon aile palmito au pied de la Table et sa nappe blanche !
pink-pack_travel-diary_cape-town_sunset_26
© Pink Pack // Vous reconnaissez la vue? Sunset vu de la terrasse… Cheers !

Allez, quelques images en bonus ! A bientôt pour le récit South Africa #2 !

pink-pack_travel-diary_cape-town_bokaap_27
© Pink Pack // Classe mannequin dans le quartier malais Bo Kaap, connu pour ses maisons colorées !
pink-pack_travel-diary_cape-town_pinguin-bo-kaap_29
© Pink Pack // Bo Kaap – Pingouins de Boulders Beach – Hotel Grand Daddy
pink-pack_travel-diary_cape-town_pot-luck-bo-kaap_28
© Pink Pack // The Pot Luck Club – Endless Summer – Bo Kaap
pink-pack_travel-diary_cape-town_protea_30
© Pink Pack // Palmito – les reines de la U-Shot – Protea, une de mes fleurs préférées qui s’avère être l’emblème de l’Afrique du Sud !

______________________________

Travel Mémo de Pink Pack

  • Langue : anglais / africaans
  • Monnaie : Rand (en ce moment, 1.00€ = 17.00ZAR) + détaxe à l’aéroport des 14%TVA
  • Prix d’un smoothie : environ 2€ / Prix d’un mojito : environ 3€
  • Durée de voyage en vol direct : 11h
  • Prix du vol : selon saison et le nombre d’escales que l’on accepte, à partir de €600
  • Décalage horaire : 0 ou 1h selon saison
  • Saison de visite : oct – mars
  • Visa – vaccin : RAS
  • Prise électricité : 220/230V – nécessite un adaptateur qu’on trouve facilement au supermarché

Autres conseils pratiques :

  • Location de voiture : indispensable et peu cher / conduite à gauche c’est rigolo
  • Pourboire : il est de coutume de laisser 10% de l’addition en plus au resto / les hommes qui surveillent les parkings ou vous aident à trouver une place attendent une petite pièce, idem pour les pompes à essence
  • Téléphone/web : acheter une carte de quelques Go qui vous permettra de faire des recherches où que vous soyez et de communiquer via des applis de messagerie (environ 20€ pour avoir 3Go)
  • BEAUCOUP de protection solaire : on ne ressent pas la brûlure avec le vent mais coup de soleil garanti dès le 1er jour !
  • Eau de mer : froide / naviguer en combi d’hiver
  • Fait frais le soir, veste et pants très utiles
  • hébergement : plein de AirBnB ou les kite guesthouse (Mystic , Kite Worldwide que j’ai testé …) 
  • checker des blogs en amont pour repérer des bons bars et réserver les restaurants
  • les locaux dînent tôt, et les cuisines ferment en conséquence donc commencez l’apéro de bonheur !
  • les plats sont copieux et les doggybags sont possible partout, n’hésitez pas
  • tous les habitats sont équipés d’un « braai » (=BBQ)

Listes